Nature & Environnement — 16 mars 2012
1 heure pour la Terre, c’est le 31 mars

Le 31 mars, de 20h30 à 21h30, le monde entier est invité à éteindre ses lumières. Pourquoi ? Pour ne pas oublier que le réchauffement climatique nous concerne tous. Pour ne pas oublier que des gestes simples peuvent changer le monde sans remettre en cause notre confort.

C’est vrai que les vieilles habitudes sont tenaces et qu’on a vite tendance à oublier ces petits gestes qui changent tout. C’est pour cette raison que nous soutenons inconditionnellement ce mouvement.

1200 monuments dans 135 pays seront éteints pendant une heure pour faire un peu de lumière sur le réchauffement climatique.

En France, 50 villes vont participer à Earth Hour. J’ai  remarqué avec effarement que Toulouse, la 4e ville de France, n’avait pas encore rejoint ce mouvement. Messieurs les élus, si vous me lisez, qu’attendez-vous pour vous engager ?

De plus, des manifestations sont prévus un peu partout. Par exemple, l’image d’un panda géant sera réalisée  sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro à Paris, le 31 Mars de 19h15 à 21h.

Pour tout savoir sur Earth Hour

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(3) Commentaires de lecteurs

  1. Les organisations de fêtes ont un coût. C’est pas donné. Sous prétexte d’un peu de sensibleries, il faudrait se mettre au diapason. Et les entreprises énergivores, que font-elles pour la planète. Où va aller le surplus d’énergie non consommé sur les réseaux électriques pendant 1 heure ? Attention à la surcharge, c’est nuisible à l’éclairage et à vos appareils électriques.

    • « Les organisations de fêtes ont un coût. C’est pas donné. »
      Dans ce cas précis, éteindre les lumières permet plutôt d’économiser de l’argent.
      « Sous prétexte d’un peu de sensibleries, il faudrait se mettre au diapason. »
      Il faudra l’expliquer aux habitants des Maldives ou du Bangladesh. Je suis certain qu’ils apprécieront le mot « sensiblerie »
      Et pour les entreprises énergivores, je suis entièrement d’accord. Il faudrait qu’elles s’impliquent et s’engagent à réduire leur consommation.

  2. Pingback: ce soir éteignez la lumière! | DaddyGeekBear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>