Aéronautique — 22 mars 2012
Toulouse Montaudran Aerospace : la capitale de l’aéronautique et de l’espace

La communauté urbaine de Toulouse veut créer l’Aerospace Valley, la version occitane de la Silicon Valley pour l’aérospatial et l’aéronautique. Mais concrètement, ça va donner quoi ?

Selon l’indigeste communiqué de presse de la communauté d’agglomération, Toulouse Montaudran Aerospace sera :

A la fois campus universitaire, plateforme de recherche, quartiers résidentiels, lieux de loisirs et de promenades, Montaudran Aérospace sera un espace ouvert et accueillant, un site sur lequel les transports en commun et les déplacements doux seront facilités.

Bon, ils ne nous disent pas vraiment ce qu’est Montaudran Aerospace. Il s’agit d’un campus universitaire. Qu’est-ce que ça signifie ? Il y aura quoi ? Une cafétéria ? Des logements ? Des salles de cours ? Que pourra-ton étudier ? C’est quoi un déplacement doux ?

Et ça continue, voici d’autres exemples de phrases vides de sens qui nous font une belle jambe et qui noircissent le papier :

Montaudran Aérospace se veut riche en terme de mixité des fonctions, de lien social, d’ouverture aux autres.

Lieu de vie, il sera aussi un  »lieu de ville », l’ambition du projet étant d’offrir un espace urbain cohérent, parfaitement intégré au reste de l’agglomération.

Ceci étant dit, entre les lignes, il est possible de déduire un peu le projet. Voici ce que j’ai réussi à comprendre :

Toulouse Montaudran Aerospace est un nouveau quartier de Toulouse capable d’héberger près de 100.000 habitants ! Situé au Sud-est de la ville, ce nouveau quartier sera construit autour de la piste aéropostale de Montaudran. Il faut donc visualiser un quartier tout en longueur. De part et d’autres de la piste d’atterrissage, il y aura des espaces verts. A un bout de la piste, il y aura une mise en valeur des bâtiments historiques liées à l’aéropostale. A l’autre bout de la piste se trouvera le campus avec des bâtiments universitaires, des entreprises (?), des résidences étudiantes etc… À mi-piste, il y aura une place centrale avec des boutiques au niveau de la rue et des habitations aux étages.

À noter : il y aura aussi l’Institut Clément Ader. Il s’agit d’une plate-forme de caractérisation des matériaux où emménagera le centre d’expertise de ressources matériaux et composites de Toulouse (CERMAC) spécialisé dans le calcul intensif et le réseau thématique de recherche avancée (RTRA) des sciences et technologies pour l’aéronautique et l’espace. Il devrait y avoir également une maison de la formation aéronautique et spatiale, portée par le PRES, et un pôle dédié aux nano-biotechnologies.

Pour finir, les premiers bâtiments devraient accueillir les premiers occupants dès 2013. Malgré, mes quelques remarques sarcastiques sur le communiqué de presse, ce projet est extrêmement important pour la ville de Toulouse. Ce nouveau quartier permettra de consolider l’image d’excellence de Toulouse en matière de compétences aéronautiques et spatiales.

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>