Espace — 16 avril 2012
Le monolithe de Mars !

Arthur C. Clarke était-il un martien ? Dans son roman 2001 :  L’Odyssée de l’espace, il décrit un monolithe noir se trouvant sur Terre et sur la Lune. Aujourd’hui, la toile vibre  de nouveau suite à la publication d’images montrant un monolithe sur Mars. Découvert par des astronomes amateurs, ce monolithe peut en effet nous intriguer.
 
 

monolithe de mars NASA explication

Une photo de la NASA

Ce monolithe a été découvert il y a quelques années quand il a été photographié par la caméra HiRISE à bord de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA. La caméra HiRISE est une caméra haute-définition qui permet de saisir des détails impressionnants surtout si on considère que la sonde se trouve à plus de 300 km au-dessus du sol martien. Pour bien se représenter la distance, cela reviendrait à photographier un menhir en Auvergne depuis la tour Eiffel.


 

C’est bien un monolithe

Si on s’en tient à l’étymologie du mot qui signifie « une pierre », il s’agit bien d’un monolithe. Mais si on sous-entend qu’il s’agit d’une pierre taillée et érigée par une espèce extraterrestre pour des raisons qui nous échappent, alors je suis désolé de vous décevoir, mais il ne s’agit pas de ce genre de monolithe là.
 

Pourquoi cette forme rectangulaire ?

Comme je le dis plus haut, la caméra HiRISE est une caméra impressionnante. Mais pour chaque pixel sur l’image, c’est 30 cm dans la réalité. Comme le dit Jonathon Hill, un responsable de mission au Mars Space Flight Facility de l’Université d’Arizona :

 » Quand votre résolution est trop basse pour montrer correctement un objet, celui-ci a plutôt une forme rectangulaire. parce que les pixels sur l’image sont carrés. N’importe quelle courbe ressemblera à une série de lignes droites, si vous réduisez votre résolution. »

 

C’est quoi alors ?

C’est une grosse pierre pas tout à fait rectangulaire qui se trouve en bas d’une colline où se trouvent d’autres rochers. Rien que l’emplacement est un argument qui prouve qu’il n’a pas été placé là par des extraterrestres. Le risque que ce rocher tombe ou soit percuté par un autre rocher est trop grand d’un point de vue géologique. Dans quelques milliers d’années ce monolithe sera certainement recouvert par d’autres rochers provenant de la colline voisine. Dommage pour les ufologues, la vérité est encore ailleurs.

 

En savoir plus

Le site HiRISE de la NASA

Citation de Jonathon Hill via Life Little Mysteries

 Photos : NASA/JPL/University of Arizona

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>