Espace — 22 avril 2012
Planetary Ressources : une nouvelle compagnie à la conquète de l’espace !

Mardi 24 avril sera un jour qui marquera la conquête de l’espace et l’exploitation des ressources naturelles dans l’espace. Une nouvelle société baptisée Planetary Ressources va annoncer son existence au Charles Simonyi Space Gallery, du Museum of Flight de Seattle.
 
 
 
 

Qui est derrière Planetary Ressources ?

Parmi les financiers de cette nouvelle entreprise, il y a le réalisateur James Cameron, les cofondateurs de Google Larry Page et Sergey Brin, l’ex-Microsoft Charles Simonyi et le fils de l’ancien candidat à la présidentielle Ross Perot Jr. Que du beau monde donc et des milliardaires forcément. Le financement de Virgin Galactic n’était pas très différent.

 

Que va faire Planetary Ressources ?

D’après le communiqué de presse que je vous traduis :

« La société recouvrera 2 secteurs importants : l’exploration spatiale et les ressources naturelles, pour ajouter des milliers de milliards de dollars au PIB. Cette start-up innovante créera une nouvelle industrie et donnera une nouvelle définitions aux ‘ressources naturelles’ ».

Rien que ça !

 

De l’exploitation minière sur les astéroïdes ?

Ben… peut-être bien. Ils parlent de ressources naturelles. De quoi pouvons-nous avoir besoin et qui ne se trouve pas sur Terre ? D’ailleurs, le nom de la société lui-même est un indice : Planetary Ressources. On peut donc imaginer que cette société va tenter d’exploiter les minerais présents en nombre sur les astéroïdes et rares sur Terre. Il y a le cobalt par exemple. On retrouve ce minerai dans tous nos gadgets et pourtant son extraction coûte la vie à des centaines d’enfants. Il y a de l’or, du manganèse, du fer etc. dans des quantités énormes. Par exemple, un gros astéroïde comme Psyché (250 km de diamètre) pourrait fournir l’intégralité du fer et du nickel produit sur Terre pendant des millions d’année ! Avec ce genre de données, même les petits astéroïdes comme Nérée (1 km de diamètre) sont extrêmement intéressants.

 

Conclusion

L’exploitation des minerais à la surface des astéroïdes est aujourd’hui de la science-fiction. Mais il ne faut pas oublier qu’il est plus simple d’envoyer un robot dans l’espace qu’un homme. Il existe aussi plusieurs scénarios expliquant comment tracter un astéroïdes en orbite géostationnaire autour de la Terre. Pour que la la science-fiction devienne réalité, il faut qu’une entreprise se lance. Est-ce que c’est ce que va annoncer Planetary Ressources mardi ? Je vous le dirais dès que j’en saurais plus. Revenez donc mardi soir après la conférence de presse.

 

En savoir plus

Le communiqué de presse sur le site Museum of Flight

Le site de Planetary Ressources (peu d’infos pour l’instant, mais après mardi 24 janvier, ça devrait changer)

Un article sur le travail des enfants et l’extraction du Cobalt

Info trouvée via Twitter et Technology Review

 

Photo : DR

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>