Espace — 12 juin 2012
Orbital Sciences se lance à l’assaut de la Station spatiale Internationale

Orbital Sciences Corporation est une des plus anciennes sociétés spatiales privées. Elle va montrer le mois prochain ses capacités à ravitailler la Station spatiale internationale.

 

Orbital Sciences : le vétéran

Orbital Sciences a été créé en 1982 ! Cette société presque inconnue du grand public a envoyé 60 lancements dans l’espace en utilisant ses propres fusées. Elle a mis près de 130 satellites en orbite. C’est vrai qu’avec le succès retentissant du ravitaillement de l’ISS par SpaceX et sa capsule Dragon le mois dernier, on a tendance à oublier que la NASA a financé 2 sociétés pour ravitailler la Station spatiale. Aujourd’hui, Orbital Sciences Corporation emploie 3800 personnes.

 

Orbital Sciences est plus avancé que SpaceX

Avec 288 millions de dollar donné par la NASA, Orbital a reçu 100 millions de dollar en moins que SpaceX pour développer son cargo. De plus Orbital Sciences avait 3 ans de moins pour développer le programme. Orbital Sciences utilisera sa fusée Antares pour mettre le cargo Cygnus en orbite. Comme pour la fusée Falcon 9 de SpaceX, la fusée Antares d’Orbital Sciences est une fusée à 2 étages.

 

Orbital Sciences n’est pas SpaceX

Orbital Sciences ne construit pas tout. En fait, elle produit l’ingénierie et le développement des véhicules spatiaux. Par exemple, la fusée Antares est fabriquée avec des partenaires ukrainiens du Yuzhnoye Design Bureau et Yuzmash produit la plus grande partie du premier étage. Idem pour le vaisseau Cygnus, Orbital Sciences travaille sur la conception, mais la fabrication est faite par plusieurs sociétés. La capsule préssurisée est fabriquée par exemple par Thales Alenia Space, une société européenne qui a construit l’ATV.

Cygnus Orbital Sciences ISS amarrage

Le vaisseau Cygnus en approche de l'ISS (vision d'artiste)

 

Pas de réutilisation du Cygnus

L’autre grande différence avec SpaceX, c’est que le Cygnus n’est pas destiné à être réutilisé. Il doit être détruit en revenant sur Terre en se désintégrant dans l’atmosphère. Pareil pour la fusée Antares. Rien n’est récupéré.  Si tout se passe bien le mois prochain, Orbital Sciences décrochera un contrat d’1,9 milliards de dollars pour accomplir 8 missons de ravitaillement à destination de l’ISS qui devront transporter 20.000 kg en tout. Le premier vol de test aura lieu en août. Et la première mission de démonstration à destination de l’ISS  se tiendra plus tard dans l’année.

 

Conclusion

2012 est clairement placé sous le signe des vols privés. Le programme de ravitaillement de l’ISS par les américains commencent à porter ses fruits. Et malgré la mise à la retraite des navettes l’an dernier, l’Amérique confirme ses capacités spatiales. Maintenant, il ne reste plus qu’à transporter des astronautes, et le chemin vers le retour à l’indépendance spatiale sera total.

 

En savoir plus

Le site d’Orbital

Un article en anglais sur Wired

Photos : Orbital Sciences Corporation

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>