Santé — 09 juillet 2012
La molécule anti-carie riera bien la dernière

Mauvaise nouvelle pour les dentistes ! Une molécule capable de détruire la bactérie responsable de la formation des caries vient d’être découverte. Et mieux encore, si tout va bien, elle sera disponible dans 18 mois.

Ménage à 3 : le sucre, les bactéries et les dents

Vous avez peut-être vu des pubs pour les dentifrices qui tentaient de vous expliquer l’importance du brossage des dents. Essayez de vous en souvenir en imaginant que les microbes responsables de vos caries se nourrissent des sucres présents à la surface de vos dents. Le problème, c’est que pour se repaître du sucre,  les bactéries produisent des acides qui dissolvent également l’émail avant de s’attaquer à l’ivoire. Et à ce stade, quand votre dentiste vous regarde, il imagine déjà le week-end que vous allez lui payer avec vos soins.

 

Keep 32 : la molécule qui tue la méchante bactérie mutante

La méchante bactérie responsable de vos caries s’appelle, accrochez-vous bien, Streptocoque Mutans ! Oui, son nom fait peur. Il faut croire que les dentistes l’ont fait exprès. Peu importe, si on tue cette bactérie, on n’a pas de carie. Et c’est exactement ce qu’ont réussi à faire Jose Cordova, un chercheur de l’Université de Yale, et ‘Erich Astudillo de l’Université de Santiago du Chili. Ils ont réussi à produire une nouvelle molécule qui tue le streptocoque mutans. Ils l’ont baptisée la Keep 32, car elle permettra de conserver ses 32 dents.

 

L’arme anti-carie bientôt dans votre bouche

Cette arme anti streptocoque mutans est brevetée.Il faut encore que les tests sur les humains soient concluants pour que la commercialisation puisse commencer. Il faudra donc encore se brosser les dents plusieurs fois par jour pendant 14 à 18 mois avant de pouvoir être certain que les caries sont un mauvais souvenir. Si tout va bien, la molécule keep 32 sera ajoutée aux dentifrices et autres produits dentaires. Il faudra simplement garder la molécule 60 secondes dans la bouche pour tuer tous les streptocoques mutans Mais ils pourront également l’ajouter directement dans la nourriture afin d’éviter les dommages pendant que vous mangez.

 

En conclusion

Cette découverte est plus importante pour l’humanité que la balle en argent pour arrêter les loup-garous, ou le pieu dans le cœur pour les vampire. Car le streptocoque mutans est aussi le responsable indirect de problèmes de santé bien réels. Avoir de mauvaises dents peut engendrer des conséquences désastreuses au niveau cardiaque par exemple. Cette nouvelle est donc excellente même si on peut se poser la question des autres bactéries responsables des caries comme le lactobacille ou l’actinomycète. Et pour finir sur une note joviale, je dirais que la Keep 32 est une molécule qui a une dent contre ceux qui ramènent leur fraise.

 

En savoir plus

Un article en espagnol sur DF.cl

Sur la formation des caries

Photo : DR

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(2) Commentaires de lecteurs

  1. Outre le Streptocuccus mutans (avec un S), il y a aussi les lactobacilles.
    Contrairement à ce que vous sous-entendez, les dentistes font tout pour faire que leurs patients n’aient pas de caries. L’arrivée de cette molécule est donc une excellente nouvelle. Cela fait bien longtemps que les dentistes ont compris que ce n’est plus la carie qui est le fond de commerce des cabinets dentaires. En France, cependant il n’y a aucune politique nationale de prévention des maladies bucco-dentaires malgré les beaux discours des décideurs (ministres) ou des payeurs (sécu).
    La carie est selon l’OMS, une maladie des pays sous-développés et des couches sociales défavorisées. Et ce que cette molécule leur sera accessible ?
    Enfin, à partir de 35-45 ans, la première cause d’extraction des dents n’est plus la carie, mais les maladies parodontales, le parodonte correspondant aux tissus de soutien des dents, schématiquement l’os et la gencive. Et là, le problème est tout autre car plusieurs bactéries sont impliquées, environ une dizaine. Ces maladies parodontales touchent 90 à 95% de la population mondiale.
    Il y a donc encore beaucoup à faire pour les dentistes et pour longtemps …

    • Complètement d’accord.

      Et sérieusement, il faudrait arrêter ce genre de phrases : « le dentiste imagine déjà le week-end que vous allez lui payer avec vos soins ».
      Ca veut dire quoi ça ? Le dentiste vous a fait bobo quand vous étiez petit alors vous vous permettez de donner votre point de vue complètement subjectif ?
      C’est à cause de la mauvaise presse médicale comme vous que les patients arrivent, ont des idées préconçues pêchées sur ce genre de site que l’on est obligées de reprendre pour leur faire comprendre.

      Les dentistes sont dentistes pour soigner les gens, pour qu’ils n’aient pas de caries. Si une molécule permet la diminution des caries, tant mieux. Le dentiste ne pensant qu’à se payer un week-end avec des soins, tout d’abord il faut qu’il en fasse un paquet, et deuxièmement il ferait mieux de ne pas être dentiste.

      Merci d’arrêter de contribuer à la très répandue opinion générale : dentistes = escrocs.
      Ca ne nous aide pas, ça ne vous aide pas non plus. Vous êtes probablement très bien installé dans des bureaux de centre-ville, où les dentistes se bousculent pour se faire une place, mais sachez qu’à la campagne les gens font parfois 40 kms pour se faire soigner. Si l’opinion publique continue à évoluer dans le mauvais sens, ça sera encore pire.

      Merci et bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>