Nouvelles-Technologies — 10 septembre 2012
Un champignon pour imiter les Stradivarius

Depuis plusieurs années, les scientifiques tentent de découvrir le secret des Stradivarius, ces violons avec un son formidable sont rares et coûtent plusieurs millions. Un de leur secret viendrait du bois utilisé par Antonio Stradivari. Aujourd’hui un chercheur suisse serait parvenu à l’imiter en utilisant 2 espèces de champignon.

 

Des violons peu ordinaires

Pour fabriquer un bon violon, cela dépend du talent du luthier, du vernis qui est posé sur l’instrument et de la qualité du bois utilisé. Jusqu’à aujourd’hui, les meilleurs luthiers sont arrivés à reproduire très fidèlement les Stradivarius, des chercheurs sont arrivés à recréer très précisément le vernis, mais le bois très dense utilisé par Stradvari était impossible à retrouver ou à reproduire. A la fin du 17e siècle et au début du 18e siècle, notre bon luthier italien utilisait un bois spécial qui avait poussé entre 1645 et 1715 à une période où il fait anormalement froid. Du coup, les arbres poussaient lentement, et au même rythme, ce qui a eu pour effet de produire un bois peu dense avec de grandes propriétés élastiques. Jusqu’à aujourd’hui, les luthiers ne pouvaient que rêver de trouver un jour du bois avec ces propriétés.

 

Du violon aux champignons

Le Professor Schwarze vient de réaliser ce rêve. Il a découvert que deux espèces de champignon (hysisporinus vitreus and Xylaria longipes), pouvait attaquer l’épicéa ou l’érable (2 bois très utilisés pour fabriquer les violons) de manière que leur qualité tonale soit améliorée.

« Normalement les champignons réduisent la densité du bois mais en même temps, ils réduisent la vitesse à laquelle les ondes sonores voyage dans le bois. La propriété unique de ces champignons est qu’ils dégradent les membranes cellulaires. Et même dans les étapes avancées de la décomposition, une structure rigide reste à travers de laquelle, les ondes sonores peuvent voyager directement. »

Même l’élasticité n’est pas compromise, le bois reste aussi résistant à la contrainte qu’avant le traitement aux champignons. Avant que le bois soit transformé en violon, il est traité pour tuer toutes traces de champignons avec un gaz d’oxyde d’éthylène. « Aucun champignon ne peut survivre à ça. »

 

Le Blind Test

Associé aux luthiers Martin Schleske et Michael Rhonheimer, le Professor Schwarze a fabriqués des violons en mycobois ‘du bois traité avec ces champigbons). En 2009, les violons ont été joués derrière un rideau noir sur scène avec un Stradivarius original de 1711. Tous les violons ont été joués par le violoniste britannique Matthew Trusler. Le résultat était surprenant pour tous les participants : le jury d’experts et la majorité du public ont pensé que le violon de Schwarze fabriqué avec du bois traité aux champignons pendant 9 mois était le Stradivarius. « Bien sûr, ce type de test est subjectif, il n’y a pas de méthode scientifique indiscutable pour mesurer la qualité tonale. »

 

Conclusion

S’il devient possible de produire ce bois traité aux champignons à grande échelle, les jeunes musiciens pourront alors disposer d’instruments d’une qualité sonore équivalente à un Stradivarius sans se ruiner pour autant. D’ici 2014, 30 autres violons en mycobois devraient être produits.

 

En savoir plus

Un article en anglais dans Science Daily

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Fanny Collins

Scientifique de formation, j'écris sur des sujets qui m'intéressent en espérant que vous y trouverez également votre bonheur.

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>