Espace — 26 février 2013
Vitesse de la lumière : voici à quoi ça ressemble vraiment !

Dans les films de science-fiction, lorsqu’un vaisseau passe la vitesse de la lumière, les étoiles sont représentées sous formes de trainées blanches. Et c’est faux ! Une équipe d’étudiants en physique de l’Université de Leicester a déterminé ce qu’un passager du Faucon Millenium dans Star Wars ou de l’Enterprise dans Star Trek  verrait au moment où il dépasse de la lumière.

 

La lumière à la vitesse de la lumière

En réalité, les passagers d’un vaisseau capable de voyager plus vite que la vitesse de la lumière ne peuvent pas voir les étoiles du tout. Ils voient plutôt un phénomène qui s’appelle l’effet Doppler et affecte la longueur d’onde d’un émetteur s’il se déplace. Ainsi, la lumière d’une étoile passerait du spectre visible à celui des rayons X que l’oeil humain ne peut détecter. L’ffet Doppler est la raison pour laquelle le son d’une sirène d’ambulance parait plus haut en tonalité quand elle se rapproche que lorsqu’elle s’éloigne. la fréquence sonore est plus élevée, et rend sa longueur d’onde plus courte, changeant ainsi sa tonalité.

vitesse lumière réalité

 Ce qu’on verrait si on était Han Solo

Comme expliqué plus haut, en raison de l’effet Doppler, le passager percevrait principalement le bleu, et plus aucun rouge, et la lumière se décalerait vers les rayons X. Résultat ? Le voyageur verrait une sorte de grosse boule lumineuse et vaporeuse correspondant au rayonnement fossile (la lumière émise juste au début de la naissance de l’univers).

 

Conclusion

La réalité scientifique est toujours beaucoup moins cinématographique. Pas d’explosion dans l’espace, pas de bruit de laser dans l’espace (piou, piou) et maintenant, pas d’étoiles qui s’étirent quand on passe la vitesse de la lumière. Messieurs, les scientifiques, faites-nous rêver, et permettez-nous au moins de nous téléporter !

 

En savoir plus

Le communiqué de presse de l’Université de Leicester

L’étude complète

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(1) Commentaire de lecteur

  1. C’est officiel : à la vitesse de la lumière, on va autant se faire chier qu’en TGV. Merci la science !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>