Espace — 21 mars 2013
Planck dévoile l’origine de l’univers

Jeudi 21 mars 2013 va rester dans l’histoire de la cosmologie. Ce jour est celui où une équipe européenne d’astrophysiciens sous l’égide de l’Agence Spatiale Européenne a dévoilé la première carte de la naissance de l’Univers réalisée par Planck. Cette carte montre la première lueur observable juste après le Big Bang et les résultats viennent confirmer tout ce qui avait été décrit de manière théorique.

 

Planck c’est quoi ?

Tout d’abord Planck est un satellite qui est composé d’un télescope et de 2 instruments scientifiques dont certaines parties sont refroidies à 0,1 Kelvin, soit environ – 273° C. (Une prouesse !) Lancé en 2009, son objectif principal est de mesurer le rayonnement fossile avec une grande précision. Le rayonnement fossile correspond à la lumière la plus ancienne émise dans l’univers. Ce rayonnement remonte à 380.000 ans après le Big Bang. En bref, Planck doit nous permettre de prendre un cliché en haute-définition de l’univers quand il était encore qu’un minuscule bébé.

 

Une carte de l’univers selon Planck

En 2010, Planck avait déjà dévoilé une carte de l’univers mais les lumières de,la Voie lactée, notre galaxie, venaient polluer le ciel de l’Univers. La carte dévoilée par l’ESA est la version expurgée de ces lumières parasites et la définition est 10 fois meilleure que la précédente carte révélée par la NASA en 2003.  Pour arriver à ce résultat, plus de 200 chercheurs ont planché sur les données de Planck. Pas facile de s’y retrouver car au début de l’univers, il n’y avait pas d’étoiles, pas de galaxies, pas de comètes… L’univers est constitué de matière chaude à 3000 degrés Celsius environ composée de particules microscopiques, de protons et d’électrons qui s’assembleront des millions d’années plus tard pour former des atomes lourds et des molécules.

 

Planck univers origine naissance

Ce que Planck nous apprend sur l’Univers

Tout d’abord, le satellite nous confirme ce que nous savions déjà et ajoute de la précision à des estimations. Avec ses 13,8 milliards d’années, l’Univers est légèrement plus vieux  que ce qu’on imaginait. Il est composé de de matière ordinaire à 4,8% , à 25,8% d’une matière inconnue que nous appelons matière noire, et il est donc majoritairement composée d’une énergie encore plus inconnue que nous appelons aussi énergie noire. D’ailleurs, c’est cette énergie qui le pousse à grossir  à la vitesse de 67,9 km/s/megaparsec. Plus dingue encore, il ferait partie d’un Univers plus grand encore et inobservable.

 

Des découvertes à venir

Les  29 articles d’analyses des données ont été rendus publique. Mais, les chercheurs n’ont pas encore eu le temps d’éplucher toutes les données. Les données sont accessibles librement pour que d’autres chercheurs puissent s’en emparer et avancer des hypothèses. Car,il reste un grand nombre de questions encore en suspend et quelques anomalies à expliquer.

 

Conclusion

Les astrophysiciens vont pouvoir s’amuser pendant les 10 prochaines années pour mieux comprendre l’origine de l’inflation de Univers, sa formation. Ces prochaines années s’annoncent passionnante et riches en rebondissement. Finalement, plus on apporte de réponses, plus on se trouve face à de nouvelles questions. La plus grande de ce siècle sera certainement de comprendre de quoi sont faites la matière noire et l’énergie noire.

 

En savoir plus

Le site incontournable : Planck.fr

Le communiqué de l’ESA

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>