Espace — 26 mai 2013
L’Equateur perd son seul satellite

En 1985, les Russes ont lancé une fusée de type S14 dans l’espace. Ils ne pouvaient pas se douter que 28 ans plus tard, un débris de cette fusée allait endommager l’unique satellite équatorien actuellement en orbite.

Pegaso ne répond plus

Lancé le 25 avril dernier, le satellite NEE-01 Pegaso n’aura pas fait long feu. Ce nanosatellite en forme de cube ne pesait qu’1,2 kg et coûtait 80.000$. Sa fonction principale ? Transmettre en direct des images de la Terre ! Les images étaient visible sur une chaîne dédiée. Hélas, mois d’un mois après son lancement, le petit satellite a été percuté par les débris d’une fusée russe alors qu’il se trouvait à 1500 km au-dessus de Madagascar. Le satellite n’a pas été pulvérisé, mais il ne répond plus et ne transmet plus d’image, il vient donc grossir le rang des débris en orbite autour de la Terre.

Des débris spatiaux préoccupants

Sur les 22.000 objets de plus de 10 cm qui orbitent autour de la Terre et qui sont suivis par la NASA. 87% sont des débris ou des satellites à la dérive. Ce type d’accidents risque bien de se reproduire de plus en plus fréquemment puisqu’à chaque collision, de nouveaux débris sont créés et ils peuvent potentiellement détruire d’autres satellites. Et ainsi de suite…

L’Equateur doit renvoyer un autre satellite identique à Pegaso au mois de juillet avec une fusée… russe.

En savoir plus

EXA (l’agence spatiale équatorienne)

Site du direct (actuellement, l’EXA diffuse les archives des images de Pegaso)

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Fanny Collins

Scientifique de formation, j'écris sur des sujets qui m'intéressent en espérant que vous y trouverez également votre bonheur.

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>