Espace — 18 mai 2013
Une énorme explosion sur la Lune

La NASA observe les chutes de météorites sur la Lune depuis 2005. Et ce qu’ils ont observé en mars dernier était dix fois plus puissant que toutes les explosions précédemment observées. Le mieux ? Il y a une vidéo !

Pourquoi observer les chutes de météorites sur la Lune ?

La NASA observe la Lune depuis plus de 8 ans maintenant. Ils ont ainsi pu remarquer qu’il y avait plusieurs centaines d’impacts visibles à la surface du satellite chaque année. Il se peut qu’un jour des astronautes seront amenés à rester sur de longues périodes à la surface de la Lune. Identifier les sources des météorites lunaires et mesurer le taux d’impact est important pour les futures explorations lunaires. Plus de la moitié des impacts importants proviennent de courants météoroïdes connus comme les Perséides ou les Léonides. L’autre moitié provient de météores sporadiques, de petits bouts de comètes et d’astéroïdes sans aucun lien de parenté connu. Ainsi,  les astronautes pourront prévoir quand il est possible de se promener sur la Lune. Et pendant le mois de mars, il vaudra mieux rester à la maison.

L’explosion du 17 mars 2013

Une météorite de 40 kg, de 30 à 40 cm de diamètre seulement et fonçant à la vitesse de 90.000 km/h a produit une explosion équivalente à 5 tonnes de TNT et a creusé un cratère de 20 mètres de diamètre ! Si vous aviez regardé la Lune à ce moment là, vous auriez pu voir l’explosion à l’œil nu.

Enfin…

La Terre a été percutée par un grand nombre de météores à la même époque. La NASA pense qu’il y a un lien entre les 2 phénomènes et va attendre l’an prochain pour voir si ce phénomène se reproduit.  Si jamais nous pouvons constater ce phénomène, c’est peut-être que nous traversonsle passage d’une ancienne comète oubliée, il vaut mieux le savoir. Il va y avoir peut-être une nouvelle nuit d’étoiles filantes en mars.

 

Source

Sciences NASA

Photos : NASA

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>