Espace — 03 juin 2013
Cherche astronautes pour une fausse mission sur Mars en Arctique

Pour répondre à la question : comment vivre et travailler sur Mars dans de bonnes conditions, la Mars Society, une ONG bien connue, va mettre en place une fausse mission d’une année en Arctique. Ils ont besoin d’argent et d’astronautes en herbe.

 

La mission en Arctique

La mission devrait débuter en juillet 2014 sous la direction de la Mars Society, une ONG dédiée à l’exploration humaine de Mars. 6 membre de l’équipage passeront une année entière dans FMARS (Flashline Mars Arctic Research Station), une station en Arctique qui a la forme d’un cylindre de 8,3 mètres de diamètres et mesure 7 mètres de haut. L’équipage s’occupera en réalisant de la géologie de terrain et d’autres recherches scientifiques en extérieur mais en portant des combinaisons spatiales. Ils devront aussi maintenir leur habitat et leur équipement. Le but est de simuler une véritable expédition martienne. Les précédentes fausses missions martiennes se sont toujours déroulées dans des conditions plus confortables et sans des travaux de recherche plus prenant. Cette fois, ce sera différent. La durée d’un an et l’environnement hostile n’ont jamais été testé en même  temps. Selon Joe Palaia, le directeur de FMARS cette mission sera la plus réaliste jamais expérimentée.Le coût de cette mission d’un an ? 1 million de dollars.

Les questions de cette mission 

Aujourd’hui, nous savons que l’être humain peut passer une année entière isolé et s’en remettre. La vrai question n’est pas de savoir si l’être humain peut rester isolé une année, mais de répondre aux questions : un équipage peut-il rester soudé ? Est-ce que leur moral tient bon ? Peuvent-ils travailler ensemble pour accomplir les objectifs de la mission ? Sont-ils déprimés ? Se disputent-ils ? etc. En même temps, la Mars Society pourra tester du matériel qui pourrait aller sur Mars un jour. Par exemple, s’il y a un rover martien quel type d’énergie lui faut-il pour fonctionner ? Est-ce la bonne solution ? Ils pourront tester ce matériel dans des conditions longues et éprouvantes.

mars society mission

Recrutement de l’équipage

Les 6 membre de l’équipage seront recrutés par la Mars Society. Ils cherchent des profils assez précis. Il en faut 2 avec des diplômes en science de la nature, comme des géologues ou des microbiologistes. Ils veulent aussi deux membres de l’équipage qui soient « manuels » pour réparer le matériel cassé, les systèmes électriques ainsi que les pannes logiciel. Un autre membre de l’équipage au moins doit avoir des compétences en médecine et un dernier membre sera le « journaliste » de la mission. Une personne qui tiendra un journal détaillé de tout ce qui se passe pendant la mission. Et enfin l’équipage aura besoin d’un chef.

« Il nous quelqu’un avec un peu de maturité, d’équilibre, de jugement et de réfléchi pour être aux commandes, précise Robert Zubrin, président de la Mars Society, pas comme Picard [de Star Trek] qui est assis dans un fauteuil et dit « faites-le »".

 

Conclusion

Il reste de nombreuses questions à lever avant de pouvoir aller sur Mars. sans oublier que cette semaine, les dernières analyses du rover Curiosity nous montrent qu’il est trop dangereux pour l’homme de passer une année sur Mars à cause du niveau de radiation auquel les astronautes serait exposés. A son échelle, la Mars Society a contribué à de nombreuses avancées ces dernières années. Ils ont par exemple recrutés Diego Urbina qui après avoir passé un mois dans la Mars Desert Research Station de la Mars Society a été ensuite recruté par l’Agence spatiale européenne pour la mission Mars 500 qui consistait à isoler un équipage international de 6 personnes pendant 520 jours. Bref, cette mission est un petit pas de plus pour faire un bond de géant vers Mars.

 

En savoir plus

La mission est financée par les dons via la plateforme Crowdtilt.C’est aussi sur cette plateforme que vous trouverez la majorité des informations citées dans cet article.

Le site de la Mars Society

Photos : Mars Society

 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>