Espace — 19 septembre 2013
Han Solo découvert sur Mercure par une sonde de la NASA

Nous avons longtemps pensé que Mercure était principalement une planète rocheuse, mais cette photo prise par la sonde Messenger en 2011 et publié la semaine dernière par la NASA, montre clairement Han Solo prisonnier dans la carbonite. Mercure est donc une planète en carbonite. Et voici ce que dit la NASA pour accompagner cette photo malicieusement intitulée « He Will not be permanently damaged » :

S’il y a deux choses dont vous devez vous rappeler, c’est de ne pas croiser un Hutt et que la surface de Mercure peut réserver toutes sortes de surprises. Sur cette image, un bout de terrain entourant la bordure nord du bassin Caloris héberge un bloc surélevé de la forme d’un certain contrebandier enfermé dans la carbonite et qui peut prendre le Kessel Run* en moins de 12 parsecs. Ce bloc peut faire partie d’un bout de surface original antérieure à la formation de Caloris, qui a été formé par de la matière éjectée pendant l’évènement qui a formé le bassin. Voir des choses identifiables dans des paysages aléatoires est une forme de pareidolie, et sur Mercure, cest déjà arrivé plusieurs fois auparavant.

 

Bien sûr, l’explication de la NASA semble logique et plus probable. Mais tant que nous n’avons pas envoyer un rover pour vérifier qu’il s’agit bien d’un détail rocheux. Il existe une petite chance qu’il s’agisse d’Han Solo prisonnier dans la carbonite.

Pour info, Messenger est une sonde qui a été envoyée ppar la NASA le 3 août 2004, qui est passé à proximité de Venus deux fois en 2006 et 2007  avant de se mettre en orbite autour de Mercure en 2011.

En savoir plus

Messenger

*Kessel Run : D’après une phrase prononcée par Han Solo. Il s’agirait d’une route spatiale emprunté par les contrebandiers pour emporter des épices de Kessel sans se faire attraper par les vaisseaux de l’Empire.

Photo : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(2) Commentaires de lecteurs

  1. Bonjour,
    Je trouve effectivement le communiqué de la Nasa assez amusant: comme quoi les scientifiques ont un bon sens de l’humour.
    En fait je voudrait surtout apporter un petit complément au sujet de « Kessel Run » qui se traduit le plus souvent par « Passe de Kessel » et qui se trouve être effectivement une sorte de route spatiale aux alentours de Kessel. Il s’agit d’un raccourcie extrêmement dangereux, que peux de pilotes osent prendre, puisqu’elle passe prés de nombreux trou noir. Le tracé « habituel » fait normalement 18 parsecs, mais en s’approchant au plus prés des trous noir, Han Solo parvint à réduire la distance parcourue à 12 parsecs….
    Voila pour l’explication, certes peu en rapport avec le sujet, mais toujours instructive. Ces informations sont relatées dans les livres de l’univers étendu de Star Wars.

    De la part d’un fan!

  2. Spécial ce que l’on trouve sur mercure…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>