Nature & Environnement — 04 septembre 2017
Le mystère du triangle des Bermudes est enfin élucidé !

Nous sommes très heureux de vous présenter une nouvelle capsule vidéo intitulée « Norbert Explique Nous« . Le thème de cette nouvelle série est sur le « Mystère du triangle des Bermudes. » Bien sûr, cette série va évoluer dans le temps et le ton n’est pas encore parfait. Mais elle vous donnera une idée des possibilités de cette nouvelle formule vidéo. Nous espérons que Norbert saura vous séduire d’épisode en épisode… En attendant, place à la vidéo !

 

Le triangle des Bermudes

Le triangle des Bermudes est une zone géographique située entre la Floride, Les Bermudes et Puerto Rico.  Ces trois points forme un triangle imaginaire à l’intérieur duquel des dizaines de bateaux et d’avions ont disparu dans des circonstances mystérieuses… sans laisser de trace.  La légende veut que plus de 20 avions et 50 bateaux aient disparu dans cette zone ces 100 dernières années. Et aujourd’hui encore, 5 avions disparaîtraient chaque année dans le fameux triangle des Bermudes. Ce qui selon la légende, serait absolument exceptionnel !

Sauf que… c’est tout sauf exceptionnel.  Il n’y a pas plus d’avions ou de bateaux qui disparaissent dans cette région que dans le reste du monde.

Pourquoi la légende du du triangle des Bermudes ?

Comme toute les légendes, il y a toujours une part de vérité. Dans les années 1950, une escadrille de 5 chasseurs bombardiers disparaissent au large de la Floride. Cet événement est vraiment celui qui a déclenché toutes les légendes dans le secteur. De nombreuses théories farfelues sont alors venues alimenter les raisons de ces disparitions : extraterrestres, influence de l’Atlantide, distorsion spatio-temporelle, champs magnétiques surnaturels…

Pourtant il y a beaucoup disparitions étranges ?

Il faut d’abord savoir que le fameux triangle couvre une grande superficie allant de 500 000 km² à 4 millions de kilomètres². Du coup, le nombre de bateaux ou d’avions disparus peut grandement varier selon le secteur retenu.

Karl Kruszelnicki, un scientifique australien renommé,a expliqué à news.com.au les raisons de ces disparitions dans le secteur. Il s’agit d’une zone proche de l’équateur, près d’une région riche du monde, l’Amérique, et il y a beaucoup de trafic. Un grand nombre de bateaux et d’avions ont disparu dans cette région entre la première et la seconde guerre mondiale. Le mauvais temps associé à des bateaux moins rigides permet d’expliquer la plupart de ces disparitions. De plus les pilotes de l’époque commettaient de nombreuses erreurs de pilotage. Ils se perdaient fréquemment, buvaient plus que de raison avant de s’envoler, et partaient parfois sans avoir l’équipement indispensable pour que le vol se déroule bien.

Pourquoi n’a-ton jamais retrouvé de traces alors ?

Aujourd’hui encore, les bateaux et les avions sont rarement retrouvés. Il faut des moyens considérables pour effectuer les recherches sur des zones très grandes avec des courants marins très forts et un fond extrêmement profond. C’est l’association des équipages disparus et d’une couverture médiatique forte qui ont nourri la légende du triangle des Bermudes.

Pour résumer, il ne se passe rien d’anormal dans la région. Vu le nombre de bateaux et d’avions qui passent dans cette région où la météo est compliquée, la situation ressemble à celle des autres pays. Le mystère du triangle des Bermudes n’en est pas un…

Sources 

Articles similaires

Partage

A propos de l'auteur

Je suis journaliste en presse jeunesse et blogueur pour des sites sur les nouvelles technologies. Comme il me reste un peu de temps libre, je suis également responsable éditorial de Sciences-mag.fr. Je suis basé à Toulouse, et vous pouvez me contacter en utilisant ce formulaire .

(0) Commentaires de lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>